Bienvenue sur le site du S3 de Lille. COLLEGE 2016 c est toujours N O N !!!


[ version imprimable de cet article (n°3508) ->  ]

Hors - classe des certifiés : la ténacité paye !
lundi 26 juin 2017
Willy Leroux,

L’académie de Lille a été « mauvaise élève » pendant plusieurs années, en écartant les certifiés les plus anciens d’une promotion alors qu’ils n’étaient pas « déméritants ». Grâce à l’action du Snes-FSU, depuis quatre ans, le nouveau barème académique permet de rattraper certaines injustices en promouvant un maximum de collègues parvenus au 11ème échelon (rappelons qu’un certifié au 7ème échelon qui devient hors-classe ne gagne pas un euro de plus, alors qu’une hors-classe obtenue au 11ème échelon aboutit à une différence salariale mensuelle de 3 à 400 euros immédiatement.) Le but annoncé à la création de la hors-classe, à savoir la possibilité pour tous de parcourir deux grades au cours de sa carrière, est donc globalement atteint.

Suite à une erreur de calculs de points de la part du rectorat (oubli de points pour une affectation de 5 ans en éducation prioritaire au cours de la carrière), la CAPA validant le tableau d’avancement pour la hors-classe des certifiés a dû être reportée au 23 juin pour permettre une vérification de l’ensemble des situations individuelles.
Cependant, depuis le mois de mai, les commissaires paritaires Snes-FSU n’ont pas chômé : ils ont étudié attentivement et au cas par cas le projet fourni par l’administration et ont multiplié les échanges avec les services du Rectorat pour faire corriger des barèmes ou faire évoluer des situations, notamment en faisant lever des avis défavorables qui risquaient de pénaliser des collègues pour cette campagne de promotions (ou les prochaines).

L’académie de Lille disposait cette année de 521 promotions pour 6977 certifiés promouvables. Plus de 89 % des 11èmes échelons ont été promus à la hors-classe. Au début de cette campagne, 75 collègues avaient un double avis défavorable, 37 avaient reçu un avis défavorable de leur inspecteur et 38 autres de leur chef d’établissement.

Nos échanges et interventions tenaces, auprès du Rectorat, depuis le GT, ont permis de faire lever 20 avis défavorables (5 avis d’IPR et 15 avis de chefs d’établissement) et 10 collègues qui ne devaient pas obtenir la hors-classe dans le tableau initial l’ont obtenue grâce à notre action  : 6 parce qu’ils n’ont plus d’avis défavorable, 4 qui voient leur promotion maintenue malgré un avis défavorable CE ou IPR.
Parmi les victoires dont nous pouvons être fiers et qui manifestent notre refus de l’arbitraire : avoir obtenu la promotion à la hors-classe d’une collègue qui avait un double avis dégradé sans nouvelle inspection.

SPIP | squelette | Webmestres et Rédacteurs | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0